La petite histoire de l’après-ski

17 janvier 2024

L’après-ski est, par définition, une activité sociale pratiquée après une journée de ski. C’est une tradition aussi vieille que celle de faire du ski et elle aurait ses origines en Scandinavie. Cependant, la version commerciale (et alcoolisée) de l’après-ski qu’on connaît aujourd’hui serait née dans les années 1950 dans les alpes françaises.

Chaque pays avec une forte culture du ski a sa façon différente de pratiquer l’après-ski. D’ailleurs, il n’y a pas de règles spécifiques pour pratiquer l’après-ski, bien que ça inclut très souvent des boissons alcoolisées, une bonne bouffe, de la musique et des amis. L’important, c’est d’avoir du plaisir!

Un « cheers » pour Ull!

Difficile de mettre le doigt sur la date exacte de la création du ski et de son populaire rituel d’après-ski. Cependant, on en fait déjà mention dans les légendes des dieux scandinaves. En effet, Ull (Ullr en vieux norrois) est souvent considéré comme étant le dieu de l’hiver, de la chasse et du ski. (Pour les connaisseurs, il serait le fils adopté de Thor, le populaire dieu du tonnerre!) Ull était un valeureux combattant et selon de nombreuses légendes, il avait une place importante au sein des divinités scandinaves.

Justement… qu’est-ce qu’on boit?

Tout dépendant où vous vous trouvez dans le monde, différents cocktails ou alcools sont à la mode dans les chalets au sommet des montagnes de ski. Par exemple, en Autriche, le vin chaud a la cote. C’est un cocktail de vin rouge, de jus et d’épices qui réchauffe aussi bien le cœur que les mains.

Ensuite, dans le nord de l’Italie, on vous proposera peut-être un Bombardino, lui aussi un cocktail chaud. C’est un mélange de crème, de café, de brandy et de sabayon. Sinon, l’Aperol Spritz est toujours fort populaire. Sur les plus prestigieuses pistes de ski françaises, c’est souvent le champagne qui sera de mise. De bonnes bulles fraîches, c’est si désaltérant sous un soleil brillant!

Et puis dans les pays avec une importante scène brassicole, il y aura toujours une belle sélection de bières locales, comme c’est le cas dans les grands centres de ski de l’Ouest canadien ou même ici, au Québec!

Qu’est-ce qu’on mange?

C’est simple : les skieurs vont vouloir un repas qui va les réchauffer et les rassasier. S’ils ont été sur les pentes toute la journée, ils vont chercher à manger un plat réconfortant et nourrissant. Parmi les plats les plus populaires dans les stations de ski françaises (et européennes), il y a la fameuse fondue au fromage, la soupe à l’oignon gratinée et la tartiflette.

On veut quelque chose de chaud, de gourmand et qui accompagnera parfaitement bien la boisson de notre choix.

L’après-ski au Burger Pub

Bon, et l’après-ski, chez nous, c’est quoi? C’est de la bonne bouffe, une belle carte à boire, une ambiance chaleureuse et une vue magnifique sur la montagne. Orford, ce n’est pas les Alpes, mais c’est vraiment une superbe place quand même!

À boire, on a des bulles pour faire comme les Français, une sélection de bons vins, de la bière de microbrasseries et plus encore.

Et pour manger, on vous suggère de commencer par un bon bol de soupe, un gros bretzel bien chaud, des rondelles d’oignons ou des nachos à partager. Jetez ensuite votre dévolu sur un de nos délicieux burgers, une poutine ou même des côtes levées!

On se voit bientôt après votre journée de ski?

Lire d'autres articles
This site is registered on wpml.org as a development site.